Presse/Vidéos


Presse - La Dépêche du Midi


Albi, terre treiziste, accueille l’équipe de France en test-match ce dimanche

Ce dimanche, Albi accueille le match de rugby à XIII France-Pays de Galles, un test-match avant la coupe du monde 2022 en Angleterre. Mais c’est aussi un test pour la ville, qui espère être choisie pour accueillir des matchs de la coupe du monde 2025 en France.

Ce dimanche, c’est test-match au Stadium. La ville accueille depuis plusieurs jours déjà l’équipe de France de rugby à XIII en stage, qui affronte donc le Pays de Galles. Un match de préparation avant la coupe du monde prévue en Angleterre en octobre et novembre prochains.
Lire la suite...

Baptiste, 21 ans, aux portes de l’équipe de France de XIII

Le jeune joueur évolue à Albi depuis plusieurs saisons et fait partie de la première liste du sélectionneur de l’équipe de France. Son but est de devenir joueur professionnel.

Plus jeune, il a déjà porté le maillot tricolore. Mais là, on passe à un stade supérieur. Dimanche, le jeune Albigeois Baptiste Fabre, 21 ans, effectuera peut-être sa première sélection en équipe de France à XIII. Après avoir participé à un premier stage, il est désormais dans la liste des 27. Avec un joueur carcassonnais, ils sont les deux seuls joueurs d’élite I à faire partie du groupe.

Lire la suite...

Le lycée Rascol en route pour les championnats de France UNSS

Vendredi, les lycéens de Rascol se réunissaient une dernière fois avant leur départ à Elne pour les championnats de France UNSS de rugby à XIII.

C’est en tant que champion académique, pour les juniors, et vice champion académique, pour les cadets, que les lycéens albigeois se rendent dans les Pyrénées-Orientales. Un seul objectif pour les deux équipes : ramener le titre après leur deuxième place acquise lors de la dernière édition en 2019.

Là-bas, ils défieront des lycéens venus des quatre coins de la France : Pessac, Argonay, Agen et Tarbes pour les cadets ; Lormont, Marmande, Perpignan et Tarbes pour les juniors. Après la phase de poule du mardi où toutes les équipes se rencontreront, les deux premiers de la phase de qualification se disputeront le titre de champion de France UNSS le lendemain.

Peu importe le résultat c’est la fierté de représenter le lycée Rascol et un engagement total qu’ils devront respecter, c’est d’ailleurs de cette manière qu’ils auront le plus de chance de "ramener la coupe à la maison". Pour cette remise des dotations Nathalie Andrieux, professeur d’EPS du lycée Rascol et encadrante de la section rugby a tenu à remercier tous les sponsors et les personnes qui ont participé à la mise en place du séjour.


 

« Les joueurs veulent revenir et finir le travail »

Cette saison a été contrastée, même si elle a fini en boulet de canon?
On avait anticipé le recrutement depuis mars 2021. Mais le Covid a tout compliqué, empêchant le retour de Ben Shea. Puis Alex Grant s’est rompu les croisés huit jours avant de prendre l’avion pour nous rejoindre. Enfin, Henrion et Molinier n’ont pas poursuivi. Il a donc fallu repartir sur d’autres recrutements.

Ceci explique la délicate première partie de saison?
Oui, mais je savais qu’on avait un bon groupe, que ça allait fonctionner. Dans cette période délicate, on a beaucoup discuté, maintenu notre confiance à tout le monde. Début janvier, on a fait appel à un préparateur mental qui nous a fait beaucoup de bien.

Et vous en avez recueilli les fruits en seconde partie de championnat?
C’est exceptionnel. On était avant-derniers et on est remontés à la 4e place. Un des tournants a été le départ la veille pour le match à Avignon. Là, les joueurs ont vu qu’on les prenait en considération. On était une dizaine de dirigeants avec eux et on a battu chez lui ce concurrent direct.

Votre saison s’est ponctuée par un barrage à Mazicou. Malgré le résultat (24-28 contre Saint-Estève), êtes-vous satisfait de l’ambiance qui y a régné?
On a souhaité faire une belle fête. Bureau, bénévoles, COP: on a fait un travail collectif. On a servi plus de 400 repas et réuni plus de 2 000 spectateurs. On a montré que le Tarn était un pôle treiziste sur lequel il faut compter. Albi doit désormais être présent dans toutes les phases finales. Le club Tarn a un porte-drapeau dans chacune des divisions et une équipe féminine de référence.

L’aventure de l’équipe première s’est arrêtée. En revanche, celle des jeunes se poursuit?
Les juniors sont revenus le même jour que celui du barrage, avec une victoire de Carcassonne. Ils vont disputer la demi-finale du championnat ce dimanche contre Saint-Estève (14h à Limoux). Les minimes sont en demies de Coupe de France et premiers en championnat, et les cadets sont également qualifiés.
À quoi peut-on s’attendre du côté de l’ARL en vue du prochain exercice?
On s’emploie à garder le même effectif, et les joueurs veulent revenir: ils veulent finir le travail!

Battu au point en or par Saint-Estève, Albi ne verra pas les demies

Albi est tombé les armes à la main. Au terme d’un match disputé, enlevé, les Catalans ont arraché la victoire après prolongation, au point en or : le premier qui marque gagne. Mais à quelque dix minutes du terme, une percée flamboyante des Albigeois pouvait donner un score de 30 à 12, ce qui aurait plié le match. Hélas pour les Tigres, la dernière passe échoit dans les bras d’un défenseur catalan replié, et, au cours de la série de tenus suivante, les visiteurs marquent et le score revient à 24-18.

Au début du match, l’arbitre, avec raison, sanctionne tour à tour les hors-jeu des deux équipes. Si les visiteurs avaient été dangereux par Scimone qui fait un en-avant (5e) en étant tout près de marquer, c’est Albi qui ouvre le score par Cancé qui prend la défense à revers après un excellent travail de Bernard et Peats (4-0, 10e). Alors qu’à la 19e, le second essai est tout près d’être conclu par les locaux. Quelques secondes plus tard, Tison allume le feu dans ses 40 mètres pour envoyer Franco entre les poteaux (4-6, 19e). Servi impeccablement au pied par Fabre, Pedrero reprend à pleine vitesse (10-6, 27e).

À la reprise, Peats marque au pied des poteaux, mais il y a un léger en-avant, puis les Orange et Noir commettent encore une faute de main sur un essai tout cuit. À la 51e, Vailhen fait un tout droit et fait passer les Catalans devant (10-12). Wall, sensationnel de bout en bout de la saison, réalise une percée monumentale et sert Mazars revenu à hauteur pour un essai enthousiasmant (16-12, 55e). Sept minutes plus tard, Pedrero déborde depuis ses 20 mètres et trouve opportunément Wall revenu à hauteur (22-10, 62e).

Quatre minutes plus tard, Fabre convertit une pénalité pour placage haut (24-12, 66e). Si Lardot, se couchant sur un ballon à suivre à la manière d’un gardien de but, sauve une situation délicate, ce geste précédera l’action enthousiasmante citée plus haut, au terme de laquelle, après interception, les visiteurs reviendront par Cozza (24-18, 70e). Avant qu’à la 75e, Le Cam fasse valoir son double mètre sur un ballon haut, et ne permette aux siens de revenir à égalité (24-24).

On connaît la suite : la prolongation, irrespirable, couronnera la première équipe qui marque. Ce sera Saint-Estève, par Rey qui récupère un ballon perdu. Il y avait des larmes côté albigeois, du soulagement côté visiteurs, qui ont été également remarquables. Mais les 2000 supporters albigeois ont partagé ce formidable moment, sûrement pas le dernier que leur offriront les soldats Orange et Noir.

Passer le barrage Catalan

Fièvre du samedi soir à Mazicou. Depuis sa création en 2008, jamais Albi Rugby League n’avait atteint ce niveau de la compétition. Ce match de barrage à domicile délivrera au vainqueur la clef de la demi-finale. Le chemin vers le Graal comporte encore trois stations. C’est beaucoup. C’est peu, aussi. Il faudra donc être à 300 % pour venir à bout des bébés Dragons. Car cette pouponnière est l’antichambre de ce qu’on a de mieux dans l’Hexagone. Avec des joueurs qui caressent l’ambition de porter les couleurs de la capitale catalane dans le prestigieux championnat anglais.

Autant dire qu’il faudra s’accrocher pour leur interdire de rêver plus haut ce samedi. Comme ARL avait su le faire le 12 mars dernier, à l’occasion de leur réception pour le match retour de championnat. Pour venir à bout des assauts catalans, les Tigres avaient dû dresser les barbelés de longues minutes durant pour préserver l’avantage de 32-26 jusqu’au terme du match.

Ahmed Boualem, le manager, est à l’unisson de l’encadrement, des dirigeants et des joueurs : l’occasion d’aller très haut est à saisir. Hormis Clément Tailhades, blessé de longue date, tout le monde est sur le pont. Les tribunes vont vibrer pendant 80 minutes, vêtues d’orange et noir. Habitées aussi par cette magnifique opportunité de prouver : halte là, les Albigeois sont là ! 2020 semblait tracer un beau chemin vers le succès. La pandémie a tout arrêté. 2021 n’a pas connu un sort favorable.

La présente saison a commencé comme un annus horribilis avec sa cascade de joueurs blessés. Puis, dès janvier, le printemps albigeois a commencé à bourgeonner et à donner des rameaux de plus en plus solides et puissants. Est-ce folie de penser que le dernier jour d’avril découvrira le fil des ambitions locales pour un joli, et pourquoi pas, un superbe mois de mai ? Que nenni ! Même si 80 minutes séparent les Tigres d’un premier bonheur, on se plaît à envisager des tribunes rugissantes, et un peuple treiziste albigeois prêt à partir avec ses joueurs sur les sentiers de la gloire. Venez partager ce moment !

 

Plongée historique dans les phases finales d’Albi XIII

Samedi à 18heures, à Mazicou, Albi Rugby League XIII reçoit Saint-Esteve XIII Catalan pour les barrages du championnat de France elite 1.

Albi XIII en phase finales du championnat de France de Rugby, cela va ravir toutes celles et ceux, qu’ils soient dirigeants partenaires ou bénévoles qui s’investissent sans compter pour ce club. En mars 2020, tous les voyants étaient déjà au vert pour l’ARL XIII, qualifiée pour les phases finales du championnat, mais également en coupe de France avec une demi-finale à disputer à la maison ; hélas la pandémie est passée par là. Il faut remonter ensuite à 2015, l’année du titre en Elite 2 obtenu à Montpellier face aux voisins de Lescure pour savourer ces moments particuliers qu’offrent ces phases finales. 
Lire la suite...

Les Tigres ont sorti les griffes contre Lézignan

Albi 34 – Lézignan 22

Disons-le tout de suite, on a assisté à un match à très haute intensité, hier soir à Mazicou. Des locaux survoltés envoient Nittim Pédrero dès la 2e minute aplatir en bout de ligne, après récupération d’un ballon lors d’une mêlée consécutive à une faute de main des visiteurs. Somptueux !

Les locaux prennent tous les points, comme cette pénalité à la 19e, et il y en aura trois, sanctionnant autant de fautes des visiteurs. Wall, comme à son habitude, ouvrait des brèches impressionnantes, comme cette splendide touche trouvée à 20 mètres, en ayant tapé depuis ses 40 mètres, à la 23e. Touche à partir de laquelle Wall marque le second essai albigeois (12-0, 24e). Deux minutes plus tard, Cancé manœuvre la défense et sert un caviar à Cook qui marque (18-0, 26e).

Néanmoins, à la demi-heure, Lézignan réduira le score par Flovie (18-6 avec la transformation de Marginet, 31e). À la 42e minute, les Albigeois sauvent une action chaude sur leur ligne grâce au soldat Fabre. Lézignan est très entreprenant mais parfois brouillon, des ballons s’échappent, plusieurs tenus donnent lieu à des disputes agaçantes et stériles. Ainsi à la 51e, les locaux prennent à nouveau deux points sur pénalité (20-6), alors que, la minute d’après, Benausse marque sur coup de pied à suivre dans l’en-but, profitant de locaux gênés par les poteaux. Bien vu (20-12, 52e).

Barrage à domicile dans deux semaines

Mais Fabre, bousculé sans ballon lors d’une situation de danger pour Lézignan, convertit la pénalité qu’il obtient (22-12, 61e). Chase Bernard n’a pas son pareil pour casser la ligne, et illustre d’ailleurs ses qualités en inscrivant un essai (28-12, 63e). À la 71e, sur une nouvelle manœuvre de Wall, Pédrero s’échappe et recentre. Mazars reprend au rebond et joue aux autos tamponneuses pour libérer vers Fabre qui conclut une action de très haute volée (34-12).

La messe était dite. Les deux essais des visiteurs dans les cinq dernières minutes, s’ils ne sont pas anecdotiques, ne changent rien à l’affaire. Avec sept victoires en huit matchs retours, les Albigeois sont peut-être l’équipe de cette fin de saison. Avec cette victoire, les Tigres se sont assuré la 4e place de ce championnat d’Elite 1. Ils auront donc la chance de disputer leur barrage à Mazicou, le 1er mai, contre le 5e Saint-Estève.

MT : 18-6

Vainqueurs : 5E Pédrero (2), Wall (24), Cook (26), Bernard (63), Fabre (71) ; 4T (24, 26, 63, 71), 3P (19, 51, 61) Fabre

Vaincus : 4E Flovie (31), Benausse (52), Bonneriez (75), Bousquet (79) ; 3T Marginet (31, 52, 75)

ALBI : Fabre, Pédrero, Guinguet, Cancé, Lescouzères, Wall, Cook, Léveillé, Peats, Rodrigues, Lardot, Dupuy, Bernard, Torpt, Bonillo, Tailhades, Mazars, Carivenc

LÉZIGNAN : Ferret, Flovie, Bonneriez, Cardace, Bousquet, Benausse, Marginet, Maria Antoni, Hack, Baitieri, Tribillac, Stacul, Ors, Tort, Malfaz, Maria Franck, Izard

ARL veut la victoire pour un quart à domicile

Les Albigeois auront fort à faire contre Lézignan. Mais un succès ouvrirait une bien belle perspective puisqu’il permettrait aux Tarnais de disputer le barrage à Mazicou.

On attend la foule des grands jours ce soir à Mazicou. Voilà longtemps que le XIII n’avait pas fait autant saliver son public. Enfin une qualification pour la phase finale, acquise depuis le week-end dernier.
Lire la suite...

Albi puissance 10

Albi 58 – Saint-Gaudens 6

Les Albigeois n’ont pas eu à forcer leur talent face à des visiteurs qui poursuivent leur chemin de croix. Encaissant défaite sur défaite, ils ont capitulé en première mi-temps, en encaissant sept essais et autant de transformations pour un cinglant 42-6.

Sermonnés à la pause, ils ont un peu resserré leur défense au cours du second acte, aidés par des Albigeois pour qui la différence était faite au tableau de marque. 
Lire la suite...

Albi Rugby League en phase conquête

L’ARL réalise une fin de saison canon et s’est idéalement placé pour la phase finale. La réception de Saint-Gaudens ce samedi (19h) doit l’aider à avancer encore plus.

Pour qui regarde de loin les résultats d’Albi Rugby League, on se frotte les yeux : l’équipe est en train d’accomplir, sur les matchs retour, l’exact inverse du parcours réalisé aux matches aller. Pour cela, il faudra quand même gagner par deux fois à domicile. Sans faire injure à des Saint-Gaudinois à la peine toute cette saison, les Orange et Noir devraient vaincre sans problème ce samedi soir à Mazicou (19h). Pour le dernier match contre Lézignan, huit jours plus tard, il pourrait y avoir un fameux duel.
Lire la suite...

Le gros coup d’ARL

C’était le match à ne pas perdre pour le S.O.Avignon mais également pour Albi afin de conserver l’espoir de prendre cette 4e place au classement, synonyme de quart de finale à domicile. Pour cela, les Tarnais n’ont pas hésité à venir la veille en terre papale afin d’être dans les meilleures conditions pour ce rendez-vous, sûrement l’un des plus importants de la saison. Dès le coup d’envoi, les Avignonnais se mettent à la faute suite à une mauvaise réception de Jack Payne. Les Tigres s’installent dans les cinq mètres et ne gâchent pas cette première munition. Brad Wall cherche dans son dos Baptiste Fabre, parfaitement intercalé, qui s’ouvre le chemin de l’en-but. Bernard Chase et Nicolas Chalmey tentent de faire vaciller la défense des Bisons, mais celle-ci ne bronche pas. Mieux, elle réagit suite à une interception de 60 mètres du deuxième ligne Tongien, Pio Seci (15e). Dos à dos, les deux formations reprennent leur bras de fer. Les chocs sont durs. Performants dans la conservation du cuir, les Albigeois, emmenés par leur talonneur australien Nathan Peats, ne trouvent pas la clé pour faire sauter le verrou bleu et blanc. À la demi-heure de jeu, une nouvelle interception de Jack Payne sème le trouble dans la défense des Tigres, mais l’Australien fait preuve de précipitation dans le dernier geste. Avignon retrouve des couleurs. Après avoir bousculé Thomas Cignacco dans son en-but, les Bisons récupèrent le ballon. Joris Bissière feint la passe pour marquer en force (12-6).

Albi finit plus fort
Avignon gaspille de bons ballons et montre quelques signes de faiblesse. C’est le moment choisi par Baptiste Fabre pour hausser le rythme et distiller un excellent ballon à Julien Cance, qui se joue de la défense locale pour envoyer Jack Cook finir le boulot (12-12). Sur leurs terres, les Bisons n’entendent pas céder d’un pouce et Pio Seci leur permet de reprendre l’avantage (18-12). Mais celui-ci est de courte durée. Sur l’engagement, les Tigres se montrent plus prompts. Fabre et Wall ouvrent la brèche pour Tristan Dupuy (18-18). Les Albigeois terminent beaucoup plus fort. Nittim Pedrero marque en coin, puis c’est au tour de Bernard Chase d’enfoncer la défense adverse (18-30). L’essai avignonnais de Salphati ne change rien à la belle victoire des Albigeois.

MT : 12-8

Vainqueurs : 5E Fabre (1), Cook (57), Dupuy (68), Pedrero (71), Bernard (75) ; 4T (1, 68, 71, 75), 1P (39) Fabre

Vaincus : 4E Salphati (16, 79), Bissière (36), Seci (65) ; 4T Arnaud

AVIGNON : Arnaud, Ghanem, Demonte, Avis, Salphati, Bissière, Payne, Dorce-Hantz, Ganz, Sebéa, Delor, Seci, Meyziani. Sont entrés en jeu : Comtat, Mendy, Preel, Mallem

ALBI : Fabre, Pedrero, Guiguet, Cance, Cjgnacco, Wall, Cook, Bernard, Peats, Clamey, Dupuy, Lardot, Leveille. Sont entrés en jeu : Carivenc, Torpy, Mazars, Bonillo

Avignon 24 – Albi 30

ARL pour un résultat à Avignon

Sans complexe, Albi se déplace dans le Vaucluse pour obtenir, pourquoi pas, une victoire qui le placerait en excellente position en vue de la qualification.

Matches allers : une victoire sur huit pour Albi. Matches retours, série en cours : quatre victoires en cinq matches. C’est ce qui s’appelle un rétablissement spectaculaire ! Lequel rétablissement a propulsé les Orange et Noir parmi les six qualifiables. En sachant que derrière ce déplacement, la phase régulière se terminera par deux réceptions, on peut penser que les Tigres tiennent le bon bout.PUBLICITÉUne réception qui, sans faire injure aux Commingeois, en souffrance cette année, semble facile (Saint-Gaudens), tandis que le match de clôture, face à Lézignan, sera chaud bouillant contre une équipe audoise qui occupe l’une des trois premières places. Le résultat d’Avignon, où les Albigeois se rendent sans complexe, sera particulièrement intéressant.

Revenant sur la dernière sortie à Limoux, Fabien Denis, co-entraîneur, précise : "Nous les avons inquiétés puisque nous menions de deux points à la mi-temps. Mais Limoux a rectifié le tir au second acte, et a été meilleur que nous dans le bloc du milieu. Ils ont le meilleur pack du championnat, et on s’est heurté à un mur. On n’a pas trouvé de solution."

Pour ce qui est du match à Avignon, on déplorera, côté Albigeois, les absences d’Axel Rodriguez (acromio) et de Hugo Lescouzères. Mais on se réjouit des retours de Cédric Mazars et de Chase Bernard, celui-ci après une longue absence. Ces rentrées feront beaucoup de bien. Les joueurs, après une récupération nécessaire, sont montés en puissance pour préparer cette sortie, et ont bénéficié de deux semaines de coupure depuis le déplacement au pays de la blanquette. Un résultat positif pourrait même les faire entrer dans la bande des quatre premiers qualifiés, ce qui les positionnerait idéalement pour la phase finale. Pour cela, il faudra une bonne impulsion sur les rives du Rhône, de façon à atteindre l’arche du pont et ne pas se noyer dans les eaux tempétueuses du fleuve.

le COP resserre les liens

C’est dans le très agréable cadre du dancing O’Balsero, que s’est dernièrement réuni le Club Ovale Partenaire d’Albi Rugby League. On connaît la magie de ces soirées qui permettent à joueurs, dirigeants et partenaires de se retrouver dans une ambiance détendue. Une ambiance d’autant plus détendue, d’autant que le club venait d’aligner quatre victoires à la suite. Alain Rey n’a pas manqué de reprendre tous les détails de cette saison.
Lire la suite...



 

Limoux stoppe Albi à l’Aiguille

Limoux a battu Albi dans un match mal embarqué. Mais avec un second acte d’une autre facture, les Audois parviennent à s’en sortir (34-14).

C’est sans Robin et Torreilles, blessés à l’échauffement d’un côté et Mazars et Lescouzières de l’autre que Limoux et Albi se présentent sur le terrain. Mais cela n’enlève rien à la qualité des deux équipes en forme du moment.
Lire la suite...

Albi Rugby League veut rendre une bonne copie à Limoux

Ragaillardir, l’ARL se rend à Limoux décontracté, ce dimanche. La pression du résultat repose sur leurs hôtes.

Le 18 décembre dernier est un jour à oublier pour les Albigeois. Certes privée de nombreux éléments, l’équipe avait touché le fond pour s’incliner à Mazicou sur un score sans appel (12-44), après avoir concédé 22 points, sans en marquer un seul, jusqu’à la 18e minute.
Lire la suite...

Les Albigeois sont là!

La triste journée de pluie laissait présager un match perturbé par les éléments. Un splendide arc-en-ciel au-dessus de Mazicou a chassé la pluie une demi-heure avant le match.

Et quel match ! Une rencontre que les Albigeois, en difficulté en fin de partie, n’ont pas lâchée, pour ce qui a fait encore monter le curseur de la qualité et de l’intensité du rugby pratiqué. Si, de part et d’autre, chacun s’est engagé jusqu’au bout de ses possibilités, un homme a éclaboussé le match de toute sa classe : Baptiste Fabre.
Lire la suite...

Albi Rugby League veut gravir la cinquième marche contre Saint-Estève

Avec quatre victoires de rang, les Albigeois ont refait le plein de confiance et aimeraient allonger cette série face à Saint-Estève ce samedi soir à Mazicou (19h).

Le parcours contrasté d’Albi Rugby League saute aux yeux : une première partie de championnat indigne des ambitions du club sur le plan comptable, suivie d’un retour encourageant depuis le début de l’année.
Lire la suite...

Albi avance vers la qualification

Les Tigres signent une quatrième victoire de rang.

Cet Albi-là n’a plus rien à voir avec celui qui peinait tant voilà quelques mois, perclus de blessés, essuyant week-end après week-end des revers aussi frustrants que lourds. L’histoire n’est désormais plus la même. "On n’a pas tout le temps mis 40 points ici. Ça a toujours été difficile de venir à Saint-Gaudens", savoure d’ailleurs Pierre Maynadier, le président d’Albi Rugby League. 
Lire la suite...

Albi doit gagner pour ne pas dérailler à St-Gaudens

L’ARL rattrape son match en retard à Saint-Gaudens, une équipe mal classée. Surtout, les Albigeois ont refait le plein de confiance.

Les Saint-Gaudinois traversent une saison pour le moins délicate, en n’alignant que des défaites et une situation comptable négative, pour un forfait. Est-ce pour autant une proie facile, comme pour le combat entre les Horace et les Curiace, où il suffirait aux Albigeois d’enfoncer leur épée dans la gorge pantelante d’un adversaire aux abois ?
lire la suite...

Les Albigeois prennent leur revanche sur les Léopards

Fortement amoindris par les absences de plusieurs pièces maîtresses (Lasvenes, les frères Davies, Kriouache, Nikolic), les Léopards d’Aquitaine n’ont jamais pu soutenir la comparaison hier soir face à des Albigeois beaucoup plus complets et dominateurs dans tous les secteurs de jeu.
D’ailleurs, dès l’entame de match, l’ailier tarnais Pedrero plantait une première banderille. Un peu timide offensivement, la bande à Olivier Janzac ripostait tout de même sur un essai en force du centre Farid Nicolas. 
Lire la suite...

À Villeneuve, des Albigeois plus sereins peuvent être ambitieux

Les dernières rencontres des Tarnais ont de quoi redonner le sourire. Dans le Lot-et-Garonne, ils savent qu’ils ont une opportunité de remonter encore au classement.

Les Albigeois ont entamé la phase retour de la meilleure des façons, en terrassant Carcassonne de belle manière (34-16), au cours d’un match où "ça piquait", un match d’hommes comme auraient dit les tontons flingueurs. Un effectif enfin retrouvé, après beaucoup d’indisponibilités dues aux blessures, a permis de montrer un nouveau visage de l’équipe. Mais, jusqu’à ce début d’année, le doute pouvait s’installer.
Lire La suite...

Les tigres ont sorti les griffes !

Pour la deuxième partie de saison, les Albigeois reviennent dans le match, qu’on se le dise ! On en avait eu les prémisses à Lézignan et Toulouse. À leur grand dam, les Carcassonnais en ont fait les frais. Et permettez un truisme : le rugby commence devant !
Lire la suite...


 

Faux pas interdit contre Carcassonne pour l’ARL

Albi Rugby League retrouve des couleurs et un effectif plus fourni depuis quelques semaines. Et les résultats s’en ressentent. Mais la moindre défaite à la maison n’est plus autorisée s’il veut participer à la phase finale.

Les deux dernières prestations d’Albi Rugby League sont encourageantes. Contestant la supériorité des Lézignanais invaincus, ils ont mené au score jusqu’à la 70e minute au stade du Moulin, mais ont dû concéder la défaite sous les coups de boutoir d’un leader poussé dans ses derniers retranchements, en parvenant toutefois à ramener le point de bonus défensif.
Lire la suite...

Albi frappe fort en seconde période

Et dire que le TO attend toujours ses étrennes… Mine de rien, il s’agissait ainsi, hier après-midi, du tout premier match de l’année civile disputé par les protégés de Sébastien Raguin, au repos forcé depuis de trop longues semaines. Sept en l’occurrence et cette confrontation face à Limoux.

Pour autant, l’entraîneur toulousain déplorait davantage l’indiscipline de sa formation que les effets néfastes de cette interminable coupure : "Toutes les fautes que nous avons commises ont permis aux Albigeois, soit de scorer, soit de se relancer en s’installant dans notre camp alors que nous avions l’initiative du jeu."
Lire la suite...

Jouer tous les matchs comme une finale

Après une phase aller marquée par des blessures et des résultats pas à la hauteur des attendes, ARL espère que les matchs retour connaîtront de meilleures issues.

La situation comptable des Orange et Noir est délicate à l’entame des matchs retour. Les impondérables ont été nombreux, et ont compliqué la tâche des Albigeois. Mais, en sport de compétition comme dans la vie, les excuses ne comptent pas. Le championnat avance, ses règles sont intangibles : seuls les six premiers accéderont aux phases finales.
Lire la suite...

Une super nouvelle pour l'amélioration des infrastructures du stade Mazicou

Cyclo-cross, salle de musculation, terrain synthétique : de nouveaux équipements sportifs à venir à Albi.
Les chantiers sont nombreux pour rénover, aménager et créer de nouvelles structures sportives.

Lire la suite...

Albi Rugby League fait trembler Lézignan

Sans complexe, Albi a donné du fil à retordre au leader du championnat, qui s’impose tout de même (34-24).

Ce duel, entre deux équipes aux objectifs différents, revêtait une grande importance. Pour Lézignan, l’essentiel était de rester maître sur ses terres, tout en conservant la pole position. Albi, qui a toujours l’ambition de finir dans les six, devait impérativement prendre des points pour avoir une chance de décrocher une place qualificative. Restait à savoir comment les deux groupes avaient digéré l’interminable coupure.
Lire la suite...

Albi fief et giron du rugby à XIII

Pendant de nombreuses années, le club d’Albi a dominé le rugby à XIII français. En 2024, la ville fera partie de la liste des hôtes de la coupe du monde 2024.

Les treizistes albigeois et tarnais ont appris la nouvelle en ce début d’année ; la France va accueillir la coupe du monde en 2025. Et cerise sur le gâteau, dans ce cadre, la ville devrait recevoir des matches ou être centre d’entraînement pour des équipes internationales. Car rappelons-le, Albi est une terre historique du rugby à XIII où certaines pages de l’histoire de ce sport ont été écrites. Le premier club, le Racing Club Albigeois XIII, a été fondé en 1934 (année de la création du XIII en France) et a rejoint la ligue en 1935.
Lire la suite...

Albi. XIII : la ville hôte de la coupe du monde 2025

Luc Lacoste, le président de la fédération française de rugby à XIII, était à Albi dimanche dernier à l’occasion du Magic week-end féminin qui se disputait au stade Mazicou. Cette visite intervient quelques jours après la validation de la candidature de la France pour l’organisation de la coupe du monde en 2025.

Lire la suite...


 

Retour sur la rencontre contre le XIII Limouxin

Fabien Denis, coentraîneur Albi : "Sur leur jeu au pied, on tombe deux ballons qui permettent à Limoux de scorer très vite. Chez les Audois, c’est très solide devant et ça a été très dur. Face à des prétendants au titre, c’est compliqué parce qu’on a des blessés. On espère récupérer tout cela après la trêve."

Lire la suite...

Décès de Christian Laskawiec : le treize et le sport albigeois perdent une figure

C’est avec une profonde tristesse que la grande famille treiziste albigeoise et tarnaise a appris le décès de Christian Laskawiec, survenu à l’âge de 69 ans. Souffrant d’une terrible maladie depuis plusieurs années et hospitalisé mi-novembre, l’international au cœur orange et noir s’est éteint samedi après-midi. « Je me souviens d’un gars exemplaire, sur et en dehors du terrain », rappelle Claude Bergon, fidèle supporter du rugby à XIII d’Albi.
Lire la suite...

Nathan Peats superjoker de l’ARL

Nathan Peats, australien de 31 ans ayant connu les deux plus grands championnats de rugby à XIII du monde, arrive à Albi pour une pige jusqu’à la fin de saison.
Lire la suite...

L’entreprise Fournials accueille le Club Ovale Partenaires d’Albi Rugby League XIII

Albi. Touché par le Covid, l’ARL voit son match reporté

Mauvaise nouvelle pour tous les fidèles du stade Mazicou. L’Albi Rugby League, qui devait affronter les Audois de Limoux aujourd’hui à 19h, a été contraint de demander le report de la rencontre. Les Tarnais en ont fait la demande jeudi matin.

La raison ? Le club albigeois a récemment appris qu’un de ses joueurs avait été testé positif au Covid.
Lire la suite...

Albi dans une spirale négative

Il ne fallait pas manquer le coup d’envoi hier à Saint-Estève. Les fidèles qui ont passé leur avant-match à discuter avec Jacques Jorda auront raté une entame en fanfare.
Lire la suite...

Face à Villeneuve, Albi trop incomplet pour espérer l’emporter

Pénalisé par de nombreux absents, Albi Rugby Leaugue n’a pu résister face à une formation de Villeneuve-sur-Lot bien plus solide physiquement qu’elle. Le bonus offensif vient consoler les locaux.

L’entame catastrophique des Orange et Noir laissait peser une lourde atmosphère sur le public de Mazicou. Une équipe locale amorphe, passive, ouverte aux quatre vents, qui semblait recevoir une formation évoluant deux divisions au-dessus d’elle.
Lire la suite...



 

Albi Rugby League passe à l’épreuve lot-et-garonnaise

Réception de gala pour Albi Rugby League avec la venue de Villeneuve. Un adversaire coriace, idéal pour tester toutes les qualités tarnaises montrées en ce début de saison.

Belle affiche ce samedi à Mazicou, où l’on attend la foule des grands jours ! Le beau début de saison des Albigeois laisse espérer un beau match face à Villeneuve-sur-Lot.
Lire la suite...

duel XXL à Albert-Domec

Le week-end sera marqué par le choc entre Carcassonne et Albi, dimanche, après l’entrée en piste de Villeneuve-sur-Lot ce samedi.

La précédente journée a honoré Lézignan, Limoux, Albi et Carcassonne. Justement, ces deux formations vont se retrouver dimanche à Albert-Domec, pour la seule rencontre mettant aux prises deux équipes qui ont entamé le championnat par une victoire. 
Lire la suite...

Périlleux déplacement à Carcassonne

Malgré une infirmerie déjà bien garnie, Albi Rugby League se déplace à Carcassonne avec des ambitions. Reste qu’un déplacement dans l’Aude est toujours délicat.

C’est Ahmed Boualem, le nouveau coordinateur sportif d’Albi Rugby League, qui nous présente ce match. "J’ai été sollicité par Pierre Maynadier à sa prise de présidence, pour devenir le coordinateur sportif de l’équipe une, des U19 et des U17.
Lire la suite...

Nicolas Chalmey, un pilier parisien

Oui, Nicolas Chalmey est né à Paris, une particularité qu’il doit partager avec assez peu de treizistes. Mais, attirés par un tropisme sudiste, ses parents ont vite rejoint le sud et son soleil. Du côté d’Argelès-sur-Mer, le petit Nicolas a commencé par le ballon ovale, mais côté quinze, et ce, jusqu’en junior, soit une période récente, puisqu’il n’est âgé que de 21 ans.
Lire la suite...

Chase Bernard, d’Auckland à Mazicou

Comme d’autres sportifs des antipodes, Chase Bernard, 27 ans, a fait le grand saut jusqu’à nous pour découvrir l’Europe et une autre culture.
Lire la suite...

Les recrues d’Albi Rugby League

L’ex-carcassonnais Mathias Léveillé s’est montré on ne peut plus assidu aux entraînements d’avant-saison, et on l’a vu particulièrement affûté pour le match d’ouverture contre le TO. Si ce garçon avait pratiqué karaté et tae kwon do depuis son enfance, il a été entraîné vers le rugby à XIII par ses copains de troisième à Carcassonne, à l’âge de 14 ans. "J’étais minime 2, et j’ai tout de suite accroché". Il a accroché à tel point que, deux ans plus tard, il a été présélectionné en équipe de France alors qu’il était cadet 2, par Fabien Denis qui va être ici son entraîneur avec Joris Canton.
Lire la suite...

ALBI RL 31 – TOULOUSE OLYMPIQUE 22

Pour Albi : 5 essais Fabre (8è), Lescouzères (38è, 54è), Wall (60è), Pedrero (71è) ; 5 transformations Fabre, 1 drop Fabre (21è).

Pour Toulouse : 4 essais Bouscayrol (14è), Depeyre (35è), Fourquet (43è), Laguerre (51è), 3 transformations Vick (14è, 35è, 51è).
Lire la suite...


 

Albi Rugby League ouvre sa saison face au Toulouse Olympique

Enfin les difficultés commencent ! C’était le cri du cœur d’un ministre du front populaire en accédant aux affaires. On peut reprendre cette expression pour le compte des dirigeants, bénévoles et joueurs d’Albi Rugby League. Frustré, comme beaucoup d’autres, par une saison à huis clos, privé de matches depuis cinq longs mois en raison de l’absence de qualification de l’équipe à la fin de la dernière saison régulière, il leur tarde de retrouver les mains courantes du stade Mazicou.
Lire la suite...

Albi Rugby League part pour une saison ambitieuse

Nouveaux dirigeants, nouveaux joueurs, c’est une équipe d’Albi Rugby League nouvelle qui entame la saison samedi à Mazicou.
Ce samedi 16 octobre à 19 heures (lever de rideau juniors à 17 heures avec les mêmes équipes), Albi Rugby League ouvre sa saison à Mazicou face à Toulouse Olympique. Cinq mois que les supporters et toute la colonie orange et noire attendaient ça ! Nous avons rencontré Joris Canton, l’entraîneur : "On a misé sur des qualités, des valeurs, il y a un nouveau président, un nouveau comité directeur, un nouveau manager. Après la saison dernière en demi-teinte, il y a une volonté de reconstruction".
Lire la suite...

Albi Rugby League joue groupé

Le Club Ovale Partenaire de l’ARL ne s’était pas réuni depuis le 11 mars 2020. C’est dire combien le monde du treize avait hâte de se retrouver derrière le panache blanc de Maurice Lagourcette, l’homme de fer. C’est un pack de 200 personnes que l’on a retrouvé, mêlant dirigeants, bénévoles et partenaires. Le sourire éclatant de Léa Barboule, l’élégance des dames et la robe longue de Kenza apportaient à la soirée un air sympathique genre alerte à Mazicou.
Lire la suite...

Des partenaires maillot pour ARL

Sport’R a rapatrié le nouveau maillot dans les temps à Mazicou. Même s’il a fallu faire des pieds et des mains, ce fut mission accomplie, au grand ravissement du public. Mairie et département y figureront en bonne place. L’entreprise de constructions métalliques du président Maynadier en sera, bien entendu, comme Atout Fer où les fistons Lagourcette tracent la route.
Lire la suite...

Plus 70 % d’enfants à l’école de rugby d’Albi Rugby League

Cela semble paradoxal : il n’y a jamais eu autant d’enfants à l’école d’Albi XIII que l’année dernière. La raison, il faut aller la chercher dans l’adaptabilité, l’inventivité des éducateurs. Autour d’Adrien Jankowiak, le responsable, s’affairent aussi, chacun dans leur domaine, Stéphane Révello et Jean-Charles Frézouls. Ils se sont adaptés aux contraintes sanitaires, et, depuis mi-décembre dernier, ils ont maintenu les deux séances par semaine pour chaque catégorie. Le rugby, source de contacts, et de ce fait prohibé, a été mis de côté. À la place ? Chasses au trésor et exercices individuels de motricité ! 
Lire la suite...

L'effectif de la saison prochaine se dessine peu à peu

La reprise du championnat d’Elite 1 s’effectuera le premier week-end d’octobre, mais les dirigeants s’activent depuis de longues semaines et les contours de l’équipe qui défendra les couleurs albigeoises se dessinent peu à peu.

Une première vague de renouvellements de contrats a déjà eu lieu. Ainsi on retrouvera Morgan Andral (pilier), Pierre Carivenc et Mathieu Grabulos (talonneurs), Julien Cancé (ouverture, arrière), Théo Guinguet, Hugo Lescouzières, Clément Tailhades (trois-quarts centre), Axel Rodrigues (pilier), Cédric Mazars (deuxième ou troisième ligne), Nittim Pédrero (ailier), Tristan Dupuy (deuxième ligne).
Lire la suite...

Pierre Maynadier, nouveau président

Quelques jours après l’assemblée générale, qui a élu les membres du comité directeur, celui-ci s’est réuni pour attribuer les rôles de chacun.

Président de l’ARL XIII : Maynadier Pierre ; Vice-présidents : Sablayrolles Alain, Fouillet Lucien ; Secrétaire Générale : Sablayrolles Françoise ; Secrétaire Adjointe : Carivenc Chantal ;

Trésorier Général : Lorillon Arnaud ; Trésoriers Adjoints : Brouzes Didier – Sablayrolles Françoise.

Lire la suite...

L’Albi Rugby League XIII se renforce pour la nouvelle saison

Christophe Nadalin passe la main…

N’ayons pas la mémoire courte : le club de rugby à XIII d’Albi, revient de loin. Après une gestion catastrophique, il se voyait contraint de déposer le bilan le 22 septembre 2008. Christophe Nadalin en a repris la présidence le 4 juillet 2012. Le budget de la première saison d’Albi XIII devenu par la force des choses Albi Rugby League, dépassait péniblement les 120 000 €. En se livrant à une présentation détaillée de ses 9 ans de présidence, Christophe Nadalin a permis de resituer le redressement spectaculaire et la croissance significative du club jusqu’à ce jour. 
Lire la suite...

Les treizistes cultivent la convivialité

À quoi mesure-t-on la bonne marche d’un club ?

S’il y a pour cela divers paramètres, celui de la convivialité est du nombre. Et à la façon dont Albi Rugby League a mis joliment la crise sanitaire entre parenthèses, on a là un précieux indicateur de sa vitalité. La précédente réunion du club affaires de la cité cathare avait eu lieu juste avant la première parenthèse de la crise sanitaire chez un partenaire de la zone de la Pelbousquié. La dernière, ce samedi 29 juin au Domaine Calmet à Lagrave, entend bien refermer cette trop longue parenthèse.

Lire la suite...

Luc Lacoste, président de la FFR XIII

Président, vous avez été invité à la journée partenaires d’Albi Rugby League, et votre venue a été fort appréciée…

Il est indispensable que la fédération puisse être sur le terrain. Il faut être sur le terrain, connaître les désirs et les difficultés des uns et des autres. Je suis en place depuis six mois, et la moitié de ce temps a été contrariée par des ennuis de santé. Mais je n’étais pas seul, et toute mon équipe était sur le terrain.

Parmi vos priorités, il y a les stages des équipes de France qui vont disputer la Coupe du Monde à l’automne en Angleterre…
Lire la suite...


Notre site internet utilise des cookies pour réaliser des statistiques de consultations anonymes.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'information sur l'usage des cookies, cliquez ici.
OK